Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2017

Les élus doivent prendre en compte le temps dans l'aménagement

françois marc,le temps an l'aménagement,aménagement,politiques temporelles,collectivitésPrendre en compte le temps dans l’aménagement est devenu de plus en plus essentiel dans les politiques publiques. A cet égard, le guide publié par le réseau «Tempo Territorial» apporte des nouvelle sources d’innovations pour nos territoires.

En 2014, le rapport de notre collègue Edmond HERVE sur "Les politiques temporelles des collectivités territoriales" rappelait combien les mutations de la société conduisent à une course après le temps.

Comment améliorer la qualité de vie en desserrant l'étau du temps ? En rendant la vie plus aimable, plus attractive, et en facilitant le vivre-ensemble.

Le nouvel essor des politiques temporelles se justifient par au moins sept bonnes raisons :

- La qualité de vie des habitants : le sentiment de maîtrise du temps est devenu un élément clef du "Bonheur national brut" ;

- La cohésion sociale : concilier le temps de chacun avec celui des autres devient nécessaire dans un contexte d'accroissement des désynchronisations (prévention des conflits vie nocturne/riverains) ;

- Le développement durable ;

- Égalités entre hommes/femmes, égalités sociales, de territoire (urbain/rural), entre âges ;

- L'attractivité du territoire ;

- L'efficacité de l'action publique et modernisation des services publics ;

- Les impératifs d'économie : les politiques budgétaires se traduisent souvent par une meilleure utilisation des ressources publiques, parfois par des économies.

Écrire un commentaire