Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/05/2016

Après la COP 21... passer à l'action !

visuel-rp-enr.jpgLors des 7èmes rencontres parlementaires pour les Energies renouvelables tenues à PARIS ce mardi 24 mai, Jean JOUZEL, climatologue bien connu (breton d'origine) a insisté sur la nécessaire mise en œuvre rapides des mesures évoquées pour lutter contre le réchauffement climatique.

Deux sujets ont été particulièrement abordés en ce qui concerne les énergies renouvelables :

  1. Des filières compétitives contribuant au développement des territoires - La Bretagne peut exploiter deux atouts : les hydroliennes et les éoliennes offshore ;
  2. L'innovation pour la transition énergétique (quels coûts ? Quelle fiscalité ? Quelle politique européenne ?) S'agissant de l'énergie électrique, Jean JOUZEL a mis en avant la nécessité d'intégrer dans le raisonnement économique les trois paramètres  : stockage, usage et réseaux.

Demain, la facture d'électricité devra d'avantage s'appuyer sur la puissance installée et moins sur l'indice de consommation...

Jean JOUZEL.jpg

Jean JOUZEL, Climatologue, Directeur de Recherche au CEA

23/05/2016

Ouf ! En Autriche, une majorité d'électeurs contre la politique du pire

VDB.jpgNous reprenons à notre compte le Communiqué du Groupe des socialistes & démocrates au Parlement Européen.
 
Les Autrichiens ont élu Alexander Van der Bellen président de la République. Premier réflexe, pousser un grand « ouf ! » de soulagement et féliciter les électeurs autrichiens qui ont fait barrage au FPÖ.
 
Mais cette nouvelle alerte à l’extrême droite dans un pays membre de l’Union européenne, de la zone euro, doit être prise au sérieux. A chaque élection nationale, tout se passe comme si nous attendions, tétanisés, qu’un scrutin dans un État ramène l’Europe 60 ans en arrière.
 
Face à cette situation, nous appelons à une réponse européenne : ensemble, nous devons refonder la social-démocratie européenne pour lutter contre l’extrême droite et armer nos concitoyens dans la bataille de la mondialisation. C’est le sens de l’appel parlementaire du 9 mai : www.lemonde.fr/idees/article/2016/05/09/pour-une-refondat....
 
Chacun doit faire preuve de responsabilité et de clarté : les partis de Gouvernement ne peuvent avoir aucune complaisance électoraliste à l’égard des idées extrémistes car, ce faisant, ils ne font que faire progresser des partis et des dirigeants dangereux pour la démocratie. Ils doivent s’interdire toute coalition avec des partis extrémistes et ne tolérer aucune dérive en leur sein.

Handball : Bravo aux filles de BREST !

13246374_1774530272761572_7856519907153418872_o.jpgLe Brest Bretagne Handball a remporté samedi la Coupe de France : 25 à 16, contre TOULON. La solidité de cette équipe de hand féminin a payé.

Notre équipe brestoise est ainsi le premier club de D2 à remporter la Coupe de France. Exit la hiérarchie établie !

De fortes chances pour le l'histoire du handball féminin français s’en souvienne… De tout cœur avec vous Brest Bretagne Handball pour la coupe d’Europe à venir.

insubmersibles-les-brestoises-apres-le-championnat-elles_2907349_722x434p.jpg

20/05/2016

Finance parallèle : Doit-on s’inquiéter des 80.000 milliards d'€ d’actifs du shadow banking ?

ob_76466b_la-bce-tire-la-sonnette-dalarme.jpgLe "shadow banking" est souvent traduit en français par "finance de l’ombre" ou "finance parallèle. De telles appellations ne manquent pas d’interroger d’autant que l’intermédiation financière non bancaire est assez souvent mentionnée comme pouvant contribuer à certaines dérives spéculatives susceptibles de créer des bulles financières pernicieuses ou de générer des risques d’un nouveau genre.

Que pèse réellement cette finance parallèle ? De quels risques émergents peut-on faire état ? Faut-il renforcer la régulation de ce secteur financier ? Ce sont là les questions qui appellent une information précise et la plus complète possible.

C’est pour contribuer à atteindre un tel objectif d’information et faire quelques préconisations appropriées en matière de régulation publique de la transparence des marchés que j’ai récemment conduit, au sein de la Commission des affaires européennes du Sénat, un travail d’analyse sur le sujet.

Un rapport a été présenté en commission le 12 mai dernier.

Il est consultable en ligne :

rapport shadow banking.jpg

18/05/2016

Viser l’autonomie énergétique des 5 îles finistériennes : une aide d’un million d’euros de l’Etat

françois marc,sénateur,sénateur françois marc,socialiste,ps,commission des finances,ségolène royal,environnement,ouessant,iles du ponant,tee,transition énergétique,molène,sein,glénan,ile de batz,énergie,consommation,sabella,hydrolienne,emr,mer,croissance bleue,filière,brest,bretagne,finistère,penn ar bed,quimper,territoire,périphérique,phare,attractivité,richesseLors de son déplacement sur l'île d'OUESSANT ce 13 mai, la ministre de l’Énergie et de l'Environnement Ségolène ROYAL a annoncé une enveloppe d'un million d'euros pour soutenir les projets de transition énergétique dans les onze îles bretonnes.

Pour contribuer à rendre les îles "autonomes en énergies", ce soutien financier porte sur des projets innovants, de maîtrise de la consommation d'énergie, de transports propres et de production d'énergies renouvelables.

Dans le Finistère, nos cinq îles du bout du monde sont concernées par ce soutien financier : BATZ, OUESSANT, MOLENE, SEIN, et l'archipel des GLENAN.

Habitées à l'année, nos îles finistériennes fonctionnent selon des modèles énergétiques différents : BATZ est raccordée au réseau électrique du continent câbles sous-marins. SEIN et MOLENE ont sur leur territoire d’une production locale d'électricité. OUESSANT dispose depuis peu d’un mix énergétique fioul et énergies renouvelables, grâce à l’hydrolienne récemment immergée et qui convertit l'énergie des courants du Fromveur en électricité pour les Ouessantins. Une première en France !

Nos îles sont une véritable richesse pour le Penn ar Bed. Elles représentent un réel atout territorial, du point de vue économique, touristique, environnemental, patrimonial et bientôt énergétique !

Festival interceltique : lancement réussi à l'ambassade d'Australie...

françois marc,sénateur,festival,lorient,guy gestin,stephen brady,australie

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce mardi 17 mai 2016, l'ambassadeur d'Australie à PARIS, Monsieur Stephen BRADY accueillait à l'ambassade, face à la Tour Eiffel, la cérémonie du lancement officiel du Festival Interceltique de LORIENT avec cette année un pays invité d'honneur qui n'est autre que l'Australie (où l'on sait la présence de celtes sous la croix du sud).

Cérémonie haute en couleurs, en musique et en marques de confiance et d'amitié entre nos deux pays. Cette manifestation a permis de rappeler la dimension populaire exceptionnelle du Festival de LORIENT : 750 000 participants, 1 200 bénévoles et plus de 4 500 artistes venus des quatre coins du monde (dont l'Australie bien entendu).

GG fil.jpg

"Avec le Gwen ha du, devant la tour Eiffel, Guy GESTIN Président du FIL, Lisardo LOMBARDIA, Directeur Général du FIL et Stephen BRADY Ambassadeur d'Australie, marchent vers le succès..."

16/05/2016

EMMAÜS : 60ème anniversaire

FullSizeRender.jpg

Le slogan du moment.

J’ai participé ce dimanche aux fêtes du 60ème anniversaire de la fondation EMMAÜS France au RELECQ-KERHUON. La communauté EMMAÜS Brest/Morlaix compte 40 compagnons, 60 bénévoles, 3 responsables et 3 salariés. Le principe de base des communautés EMMAÜS est bien connu : les compagnons trouvent à la communauté un toit et les moyens de subsistance en échange de leur travail. Il s’engagent à respecter les règles d’accueil, partage et solidarité.

Ces fêtes brestoises du 60ème anniversaire se sont déroulées dans une ambiance de grande convivialité.

FullSizeRender-1.jpg

Dimanche matin "Tintin" a raconté avec émotion son parcours au sein d’EMMAÜS durant 22 ans (il est aujourd’hui à la retraite et œuvre comme bénévole après ses 22 années de travail comme compagnon).

13/05/2016

Hydroliennes et économie bleue : Ségolène ROYAL conforte BREST dans son rôle pionnier

Senat 2011_MaryleneRannou_Blog.jpgL'hydrolienne inaugurée ce 13 mai 2016 à BREST, en partance pour PAIMPOL-BREHAT.

J’ai eu plaisir à participer ce vendredi 13 mai 2016 au déplacement à BREST de Ségolène ROYAL, Ministre de l’Écologie.

La loi que la Ministre a portée sur la Transition énergétique et qui a été votée en août dernier, vise une part de 40% d’énergies renouvelables dans le mix électrique national à l’horizon 2030 (contre seulement 17% aujourd’hui).

La France possède un potentiel énergétique important lié aux courants marins, ce qui en fait le second en Europe.

L’intérêt de la ressource des courants marins est une évidence, qui plus est en Finistère !

Avec le tumultueux passage du Fromveur où circule un très puissant courant pouvant atteindre 9 nœuds (plus de 4,5 mètres par seconde), le Finistère dispose là d’un net avantage. On sait que l’hydrolienne immergée en juin dernier par 55 mètres de fond qui fournit déjà une part de l’électricité aux habitants d’OUESSANT est d’ailleurs une première en France. Entre novembre 2015 et février 2016, elle a pu produire environ 70 MWh d’électricité pour OUESSANT.

Notre territoire est donc bien placé pour exploiter cette ressource bleue.

Dans le cas présent, il s’agit d’un investissement de grande envergure porté par DCNS et EDF énergies nouvelles. 150 millions ont déjà été investis et l’ambition est de tendre à la création d’un leadership mondial sur les hydroliennes. L’hydrolienne inaugurée fait 15 mètres de diamètre et est d’une puissance de 2MGW.

4.jpg

10/05/2016

Demain, le "low cost" fiscal ?

taxe-habitation-exoneration1.jpgDans la course à l’attractivité fiscale des territoires, j’ai relevé une information pour le moins surprenante, sinon inquiétante… Une commune (4 600 habitants) désireuse de redynamiser sa démographie a souhaité rembourser aux nouveaux arrivants leurs impôts locaux (voir l’article).

On connaissait le "low cost" appliqué aux transports, au tourisme ou bien encore aux services…

Cette fois-ci, il s’agirait d’accorder un rabais de la part communale des taxes sur le foncier bâti et d’habitation pendant cinq ans à une partie seulement de la population, à savoir les nouveaux arrivants.

Ce type de décision met bien évidemment en danger le principe républicain de l’impôt.

Ce type de décision, aussi locale soit-elle, est à revers des principes qui fondent notre République.

Exit l’article 13 de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, qui dispose que "la contribution commune doit être également répartie entre les citoyens en raison de leurs facultés" !

Que dire de cette fiscalité "à la tête du client" au regard de la loi républicaine ?

Dans l’immédiat et, en attendant de statuer sur le fond cet été, le tribunal administratif a interdit à cette commune de mettre en application cette disposition aux effets pervers redoutables

Si la lutte contre le déclin démographique demande aux élus locaux de faire preuve d’innovation, on ne peut à mon sens s’aventurer dans ce type de mesures des plus populistes.

Affaire à suivre…

09/05/2016

Le 9 mai 1950 naissait l’Union européenne

Bannière_Drapeaux_UE-28.pngDepuis 66 ans l’Union européenne se construit pas à pas.

En ce jour d’anniversaire de la déclaration de Robert Schuman du 9 mai 1950, on entend bien évidemment ce discours ambiant de défiance et de méfiance à l’égard d’une Europe qui fait de moins en moins rêver. Réfugiés, euros, fraude fiscale, chômage, terrorisme,… l’Europe se trouve à devoir gérer des réalités compliquées et lourdes de conséquences.

Pour ma part, je m’attache à garder vivant l’esprit du 9 mai 1950. Le but originel de l’Europe était bien d’assurer une paix durable en son sein. Cela a d’ailleurs été largement rappelé hier, lors des commémorations du 8 mai 1945.

Les années ont passé et les objectifs communs ont évolué. Ils sont aujourd’hui connus et nécessitent que nous restions mobilisés. Ainsi en va-t-il de l’harmonisation fiscale, de la convergence économique et sociale, de la lutte contre la fraude fiscale, de la lutte contre la menace djihadiste ou la piraterie, le réchauffement climatique, la protection de l’environnement et des mers, la préservation des ressources non renouvelables, la sécurité alimentaire…

Pour ce qui du Finistère, territoire agricole s’il en est, je relève que la Commission européenne a récemment pris un certain nombre d’engagements qui rejoignent les propositions françaises (doublement des plafonds d’intervention pour la poudre de lait et le beurre, engagement de remettre en place dans l'année des mesures de stockage privé pour le porc, mise en place d’un observatoire sur les viandes bovines et porcines, proposition d’un nouvel outil européen de garantie pour couvrir les risques financiers pris par les entreprises, afin de favoriser l'export, aide à l’investissement dans des projets innovants ou structurants de la banque européenne d'investissement (BEI) aux agriculteurs et aux entreprises…).

Ces engagements concrets et factuels démontrent, s’il en était besoin, que l’UE apporte jour après jour, des réponses utiles aux problèmes rencontrés par nos concitoyens. Je pense d’ailleurs que l’Europe doit mieux communiquer sur tout ce qui avance et qui rassemble… Car les tentations nationalistes sont malheureusement toujours présentes et menaçantes !

Tribune commune de Jean-Christophe Cambadélis, Bruno Le Roux, Didier Guillaume, Pervenche Berès.

Ma note "Crise agricole : L’Europe évolue !"