Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/02/2017

Moderniser les impôts locaux grâce à la révision des valeurs locatives

FullSizeRender.jpgDepuis 2 ou 3 décennies, les élus de tous bords font régulièrement le constat que les impôts locaux ne sont pas répartis de manière équitable. En cause, le chiffrage des valeurs locatives des 46 millions de maisons et appartements du pays qui n’a pas été mis au clair depuis 1970. Dès lors, pour des logements identiques (et à taux identiques), les taxes d’habitation peuvent varier parfois du simple au double, sinon plus.

Il était donc indispensable de clarifier tout le système d’évaluation et de chercher à apporte plus d’équité entre contribuables locaux et ceci, à prélèvement global inchangé dans chaque commune. Il ne s’agit pas, on l’a compris, d’augmenter la recette fiscale mais d’installer davantage de justice entre contribuables.

Lors de l’audition organisée ce 21 février 2017 au Sénat, le Secrétaire d’État Christian ECKERT a rendu compte de l’expérimentation réalisée en ce sens dans 5 départements.

Des enseignements utiles ont pu être tirés et tous les lissages nécessaires pourraient être mis en œuvre sur la base des constats chiffrés qui ont pu être opérés.

La feuille de route est donc à présent tracée.

Restera au gouvernement en place à l’été prochain à donner le feu vert à cette importante réforme à mes yeux totalement indispensable pour tendre à une véritable équité entre contribuables français.

21/02/2017

L’Économie bleue : atout de l’avenir pour la pointe finistérienne

4b7ab31786af5.jpgLe poids de l'économie bleue représente 14% du PIB français ; c’est le résultat d’une étude publiée ce lundi 20 février par La Fondation de la Mer, en partenariat avec le Boston Consulting Group. Selon cette étude, l’économie bleue pèse trois fois plus que le secteur automobile et six fois plus que le secteur aéronautique.

Faisant travailler 820.000 personnes en France dans différents secteurs (construction navale, pêche, tourisme, énergie marine, télécommunications, ports), l’Économie bleue est indéniablement porteuse de croissance.

Cette première édition du baromètre de la maritimisation de l’économie française confirme l’indéniable opportunité que représente la "croissance bleue" pour notre pointe finistérienne tournée vers l’océan.

17/02/2017

François HOLLANDE à BREST même !

fh.jpgAvec les élus de "BREST même" le Président se sent chez lui

La venue du Président de la République François HOLLANDE le 16 février 2017 sur le site des Capucins à BREST, s'est révélée être un événement marquant.... A divers titres d'ailleurs.

C'est bien sûr l'opération prometteuse des Capucins que le Président a voulu saluer en soulignant la ténacité de François CUILLANDRE et l'équipe municipale pour faire aboutir ce dossier ambitieux pour BREST.

La dimension culturelle était par ailleurs fortement présente dans cette visite inaugurale de la médiathèque François MITTERRAND : avec la Ministre Audrey AZOULAY à ses côtés, le Président a fait état d'un quinquennat très riche de réalisations et porteur d'avenir pour la mise en valeur de toutes les formes de culture "made in France".

Notons enfin que le bain de foule de près d'une heure sous les "hourras" et les "merci HOLLANDE" a donné l'illustration d'une fin de quinquennat emplie de sérénité. Cela fait vingt ans que François HOLLANDE a commencé à fréquenter assidument la pointe bretonne et les brestois ont démontré, s'il en était besoin, que le courant est bien passé durant ses années avec ce Président attaché aux valeurs territoriales et soucieux d'entretenir des relations de grande confiance avec les élus bretons.

françois MARC, HOLLANDE, AZOULAY, Président de la république, médiathèque, brest, capucins

Avec Audrey AZOULAY, regards communs vers l'avenir porteur des Capucins

16/02/2017

Lutter contre l'accaparement des terres agricoles

françois marc,agriculture,accaparement des terres,sénatCe mercredi 15 février 2017, le Sénat a adopté à l’unanimité les conclusions de la commission mixte paritaire (CMP) sur la proposition de loi relative à la lutte contre l'accaparement des terres agricoles et au développement du biocontrôle.

Ce texte, déposé par le groupe socialiste de l’Assemblée nationale, répond à un double objectif :

- lutter contre l’accaparement des terres agricoles en reprenant les dispositions votées dans le cadre de la loi “Sapin 2” mais censurées par le Conseil constitutionnel (car considérées comme sans lien avec le projet de loi initial). L’accaparement des terres agricoles constitue en effet une menace pour les exploitations familiales et l’installation des jeunes agriculteurs, et le récent rachat de 1700 hectares de terre dans l’Indre par une société chinoise avait à juste titre cristallisé les tensions sur ce sujet.

Ce texte rend notamment obligatoire l’acquisition de foncier agricole par l’intermédiaire d’une société dont l’objet principal est la propriété agricole, et étend le droit de préemption des SAFER.

- encourager le biocontrôle en apportant des dispositifs complémentaires aux mesures existantes et en donnant une portée législative au dispositif expérimental de certificats d’économie de produits phytopharmaceutiques (CEPP).

Je me réjouis donc de l’adoption définitive de cette proposition de loi importante pour l’agriculture dans notre pays.

13/02/2017

A BREST, Michel SERRES rend hommage à la mémoire de Marie-Paul KERMAREC

PK.jpgJ'ai participé ce samedi 11 février à l'inauguration de l'espace Marie-Paul KERMAREC à proximité de la rue de Siam à BREST.

Michel SERRES, Philosophe bien connu et Académicien, a rendu hommage à son amie Marie-Paul KERMAREC après l'intervention de François CUILLANDRE. Tous les brestois se rappellent de l'investissement considérable de Marie-Paul KERMAREC pour mettre sur pied cette librairie "Dialogue" qui rayonne bien au-delà de BREST.

L'animation culturelle et littéraire de la région brestoise doit aussi beaucoup à son activité inlassable dans tous les domaines.

11/02/2017

La "Respect Zone" pour lutter contre le harcèlement à l'école

7f05b6618666579084fd659908ea1015.jpg

La Ministre Laurence ROSSIGNOL au collège Saint-Pol-Roux, à BREST

J’ai participé ce vendredi 10 février au déplacement de Laurence ROSSIGNOL, ministre des Familles, de l’Enfance et des Droits des femmes, au collège Saint-Pol-Roux à BREST. Ce déplacement avait pour objectif de mettre en valeur les initiatives entreprises sur le terrain pour lutter contre la cyber-violence verbale ou visuelle (harcèlement homophobie, racisme, antisémitisme). Le collège brestois a été le premier établissement scolaire français à être labellisé Respect Zone.

Face à ces phénomènes de harcèlement sur les réseaux en milieu solaire, il y a lieu de réagir très rapidement et avec l'opération "Respect zone" le but est de convaincre par l’éducation au travers d’une approche positive et innovante.

Cette association "Respect Zone", créée par Philippe COHEN, a aujourd'hui vocation à apporter aux établissements scolaires quelques outils indispensables pour lutter contre la violence observée sur Internet et à éduquer à "être vigilant l’égard des abus de pouvoir et des maltraitances".

Bravo à ces initiatives très encourageantes.

10/02/2017

Ecotaxe : Christian ECKERT met les points sur les i

françois marc,sénateur françois marc,écotaxe,christien eckert,territoire,fiscalité écologique,sénat,finistère,bretagne,bonnets rouges,entreprise,fonds publics,recettes publiques,fillon,françois fillon,2009françois marc,sénateur françois marc,écotaxe,christien eckert,territoire,fiscalité écologique,sénat,finistère,bretagne,bonnets rouges,entreprise,fonds publics,recettes publiques,fillon,françois fillon,2009

 

 

 

 

 

La question de l’écotaxe a une nouvelle fois été évoquée au Sénat ce jeudi 9 février 2017. A été notamment rappelé le récent rapport de la cour des comptes qui met en exergue les pertes financières que l’abandon de ce dispositif aurait générées pour le budget de la France.

Le Secrétaire d’État Christian ECKERT a clairement répondu à ce sujet. Il a notamment rappelé que cette fiscalité avait été adoptée sous l’ère FILLON en 2009 et que le contrat avec Ecomouv' avait été signé le 4 mai 2012, c’est-à-dire juste avant la prise de fonction de François HOLLANDE.

Le Secrétaire D’État a souligné à quel point ce contrat avec Ecomouv’ était totalement déséquilibré puisque selon les termes du contrat passé avec ce consortium italien, il fallait dépenser 38 euros de frais de gestion pour recouvrer 100 euros de produit de la taxe. On a rarement vu un dispositif d’un cout tel que celui-là et on s’interroge encore aujourd’hui sur les raisons pour lesquelles le gouvernement de l’époque s’était engagé dans un procédé aussi dispendieux.

On sait que depuis cette période l’écotaxe a été suspendue dans un premier temps à l’initiative de Ségolène ROYAL, Ministre de l’Environnement et qu’elle a ensuite été définitivement supprimée par une délibération de l’Assemblée nationale en décembre 2016.

Il n’est pas inutile de rappeler que la recette prévue à partir de l’écotaxe a été remplacée par une augmentation du prix du gazole, de 2 centimes par litre et de 4 centimes pour le transport routier de marchandises. Christine ECKERT l’a rappelé. C’est donc une recette sensiblement plus importante qui rentre aujourd’hui dans les caisses de L’État que celle qu’aurait générée l’écotaxe.

Ceux qui en l’occurrence parlent de pertes financières devraient mieux regarder les chiffres et surtout ne pas oublier qui était à l’origine de ce système totalement aberrant, en l’ayant voté en 2009.

08/02/2017

Rencontre avec une délégation du Parlement suédois

france, suède, parlementaires, Riksdag, Brexit, Europe, Union européenneEn tant que Président délégué pour la Suède du groupe d'amitié France-Europe du Nord, je participais ce matin à une rencontre avec une quinzaine de membres de la Commission des Lois du Riksdag, le Parlement suédois.

Nos échanges ont en particulier porté sur les conséquences du BREXIT, tant sur les plans économique et financier que d'un point de vue politique et géostratégique.

Nous avons également pu évoquer la question du financement de l'Union européenne, ainsi que les nouveaux enjeux sécuritaires auxquels l'Europe est aujourd'hui confrontée.

Les parlementaires du Riksdag ont en outre manifesté un vif intérêt pour la situation politique française à la veille des élections présidentielle et législatives...

france, suède, parlementaires, Riksdag, Brexit, Europe, Union européenneRencontre avec une délégation du Parlement suédois, le 8 février 2017

07/02/2017

Crise financière : le retour ?

stabilite.jpgCe vendredi 3 février, Donald Trump signait de nouveaux décrets présidentiels, s’attaquant désormais à la régulation financière. "Nous allons abroger une grande partie de Dodd Frank, parce qu’il y a tellement de gens, des amis à moi, qui ont des entreprises et qui ne peuvent pas emprunter", assurait-il en présence de grands patrons.

Affaiblir ainsi la régulation des banques mise en place en 2008, c’est bien évidemment prendre le risque de voir le système financier s’emballer de nouveau.

Dès lors que les mêmes causes produisent toujours les mêmes effets, il y a lieu de s’inquiéter pour la stabilité du système financier.

Pour avoir étudié de près les enchainements menant aux dérives du capitalisme financier, je crains le pire des arbitrages à venir outre Atlantique.

N’oublions pas que la crise de 2008 (subprimes) a nécessité plusieurs injections d’argent public de 5 000 milliards de dollars au total dans le monde.

La plus grosse bulle financière de l’histoire n’est pas si ancienne.

En ouvrant la boite de Pandore, Trump risque hélas de nous replacer au bord du gouffre !

06/02/2017

A LANDERNEAU, la Fabrik... de jeunes sportifs !

FullSizeRender la fabrik.jpgLANDERNEAU inaugurait ce 4 février sa toute nouvelle salle municipale de gymnastique, de danse et de combat. Une réalisation très spacieuse et fonctionnelle habilement conçue par l'architecte Patrick BALCON.

L'appellation "La Fabrik" inspirée du breton ar fabrik, sal kêr evit ar jiminas, and daňs hag ar sportoù engann" fait naturellement penser à la montée en puissance des tous jeunes sportifs et danseurs (danseuses) qui pourront bénéficier dans ce bel équipement d'une formation de qualité...

FullSizeRender enfants.jpg

Chaňs vad d'ar fabrik !