Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2016

Brest et Quimper à 3 heures de Paris, restons mobilisés

200804060604080008.jpgAlors que s’ouvre, jusqu’à février 2017, le débat public portant sur le projet de "Liaisons nouvelles Ouest Bretagne – Pays de la Loire" ("LNOBPL"), j’invite un maximum de personnes à se saisir du simulateur et à préciser quels sont les besoins de déplacement ferroviaire.

Accéder au simulateur :

CyINTacXEAAtcsq.jpgPour mémoire, le projet de "LNOBPL" vise à répondre aux besoins de mobilité à l’ouest de Nantes et de Rennes, et entre les deux capitales régionales à l’horizon 2030.

Il faut rappeler que "LNOBPL" fait suite au projet "LGV-BPL" ("Ligne à Grande Vitesse Bretagne - Pays de la Loire"), chantier qui permet un gain de temps de 37 minutes entre Paris et Rennes et dont la vocation était de réduire à terme à 3 heures du temps de parcours Brest-Paris et Quimper-Paris. On sait combien le cap des 3 heures est gage d’attractivité pour notre pointe bretonne.

Restons mobilisés pour le faire savoir dans la concertation portant sur "LNOBPL" ! (accéder au dossier de concertation)

08/12/2016

Quand le Pape François parle de coprophilie(1)...

IMG_7395.JPGEvoquant la tendance accentuée de notre société à se nourrir d'informations bidonnées émanant de la presse à scandales et de médias peu scrupuleux, le Pape François n'y va pas par quatre chemins et parle, dans une interview récente au journal belge Tertio, d'une sorte d'explosion de la "coprophilie".

Les médias visés sont selon lui avant tout soucieux de "répandre les scandales des choses abominables quelle qu'en soit la part de vérité" et seraient de plus en plus "utilisées dans la politique comme outil de diffamation !"

Le fait est qu'un énorme "business" s'est constitué autour de l'information non vérifiée, déconnectée et parfois même "trash" : pour certains médias tout est bon pour faire de l'audience et gagner de l'argent.

Mais ce qui inquiète aujourd'hui dans nombre de pays démocratiques, c'est le recours à des techniques de désinformation pour influer gravement sur l'opinion des électeurs. Ainsi, aux USA et en Grande-Bretagne, un débat s'est récemment instauré au sujet du rôle pernicieux qui a pu être exercé par les "médias à sensation" en faveur de l'élection de TRUMP ou du BREXIT !

En vue de préserver le fonctionnement démocratique de nos sociétés, il n'est sans doute pas mauvais de mieux braquer les projecteurs sur la "coprophilie" !

(1) Coprophilie : régime alimentaire des organismes qui se nourrissent d'excréments.

06/12/2016

Au Sénat : Michael ROTH, Ministre allemand en charge des affaires européennes, offensif sur l'Europe

Michael Roth, Europe, Union européenne, France, Allemagne, social-démocratie, Europe fédéraleJe participais ce mardi 6 décembre 2016 au Sénat à l'audition de Michael ROTH (accompagné de Harlem DESIR).

J'ai apprécié le discours offensif du Ministre social-démocrate allemand en faveur d'une Europe plus ambitieuse :

"Que pèserait chaque Etat européen tout seul face aux USA ou à la Chine ?" ;

"L'Europe est une réponse concrète à la mondialisation" ;

"L'Europe ce n'est pas seulement Bruxelles....nous sommes tous l'Europe" ;

"Il nous faut vite trouver un nouveau consensus à 27" ;

'Je reste convaincu de l'opportunité d'une Europe fédérale", etc.

A l'heure où la France et l'Allemagne abordent une période troublée de renouvellements électoraux, il me semble important d'amplifier ce discours fort pour que l'Europe apparaisse bien comme une chance pour nous tous et non comme la cause de nos difficultés.

Michael ROTH au Sénat, le 6 décembre 2016

Michael Roth, Europe, Union européenne, France, Allemagne, social-démocratie, Europe fédéraleMichael Roth, Europe, Union européenne, France, Allemagne, social-démocratie, Europe fédérale

Primaire de la gauche : ça s'étoffe !

11339625.jpgAvec l'avènement de la 5ème République, s'est institué en France un régime bipolaire droite / gauche qui a donné lieu sans discontinuité à une confrontation "à la régulière" au second tour de la Présidentielle depuis 1958.

La montée inquiétante du populisme va-t-elle remettre en cause cette confrontation  ? Je ne le pense pas... A condition bien sûr que tant du côté de la droite que de celui de la gauche on ait conscience de l'enjeu ! A cet égard, la mise sur pied de primaires ouvertes est devenue l'outil démocratique indispensable en vue d'une clarification des options et d'une mobilisation citoyenne autour des partis de gouvernement.

Avec plus de 4 millions d'électeurs, la primaire de droite a, de ce point de vue, plutôt bien fonctionné...

Qu'en sera-t-il de la primaire de gauche ? A nous de répondre à cette question par une mobilisation massive de nos concitoyens pour la promotion d'une option politique de gauche ambitieuse mais réaliste qui soit bien en phase avec la démarche coordonnée de la Social-Démocratie Européenne.

En se portant candidat à cette primaire, Manuel VALLS offre à cet égard à la gauche une option d'ouverture que n'aurait, me semble-t-il, pas reniée Michel ROCARD.

Nous nous devons de réussir ces primaires de gauche !

05/12/2016

Dangers du Q.E. : Patrick Artus insiste (à juste raison)

M1M2M3€201611.pngPatrick Artus, Chef économiste et membre du comité exécutif de Natixis, a publié ce jour dans le quotidien "Les Échos" un article intitulé "La BCE doit changer de politique monétaire".

Il met notamment en garde contre les effets négatifs du "quantitative easing" (Q.E.), cette politique de création monétaire pratiquée pour relancer artificiellement l’Économie. Il note que ces effets négatifs "deviennent plus puissants au fur et à mesure" que tourne la planche à billets. Depuis un certain nombre d’années, je m’inquiète aussi de l’impact dévastateur de la "drogue monétaire" pour l’Économie réelle et des effets pernicieux concourant à la formation d’une bulle financière.

Notes de F. MARC sur le sujet :

Planche à billets de la BCE : jusqu’où ira-ton ?

Visite au Sénat de Mario DRAGHI, président de la Banque centrale européenne

Quantitative easing : On y est ?

Vendée Globe : le finistérien Armel Le Cléac’h frappe un grand coup !

150416-entrainement-en-solo-au-large-lorient-pour-le-monocoque-60-pieds-imoca-banque-populaire-viii-skipper-armel-le-cleac-h-r-1680-1200.jpgLe Vendée Globe a été jusqu’à présent parcouru à une allure impressionnante par les leaders de la course… Et durant ce week-end, c’est le finistérien Armel Le Cléac’h qui s’est détaché à l’approche du cap Leeuwin (en Australie) en prenant en moins de 48 h plus de 100 milles d’avance sur le britannique Alex Thomson, premier poursuivant.

Bravo au saint-politain Armel Le Cléac’h dont on connait l’esprit de gagneur, la grande résistance physique et l’intelligence de course.

Bon vent à toi.

01/12/2016

Un seul mandat pour François Hollande : un bilan très conséquent !

françois marc,sénateur françois marc,françois ollande,manuel valls,élections,mai 2017,présidentielles,france,europe,démocratie,peuples,parti socialisteLe Président François Hollande vient d’annoncer ce 1er décembre sa décision de ne pas candidater à un second mandat aux élections de mai 2017.

Les motivations de cette décision lui appartiennent et doivent être respectées.

Il m’apparait clairement qu’en un seul mandat, F. Hollande a accompli beaucoup sur le plan de la sécurité du pays, du redressement de l’Économie française, de la justice fiscale, de la politique ambitieuse pour la jeunesse, sans oublier l’adaptation de notre société aux exigences environnementales et aux évolutions sociétales.

Le bilan très conséquent doit être souligné et salué et cela, au-delà du sentiment de tristesse qui ne peut manquer d’être présent en cette soirée du 1er décembre.

Décider de ne pas se représenter est perçu par certains concurrents politiques comme "l’aveu d’un énorme échec". On ne peut manquer de constater que de tels propos sont plus particulièrement émis par ceux qui n’ont jamais exercé la moindre responsabilité de gouvernance publique, ni dans les collectivités, ni à l’échelle nationale ! La critique systématique est aisée… c’est là hélas l’une des maladies contagieuses de notre pays…

Pour ma part, je dis merci à ceux qui assument le risque de la gouvernance, qui se dépensent jour après jour sans attendre en retour. Dans cet esprit, de nouveaux projets d’avenir seront à bâtir pour demain.

30/11/2016

Sabella : Bpifrance au service des innovateurs du Finistère

Hydrolienne_Sabella_D10_(4).JPGAvec le dossier Sabella, la banque publique d’investissement prouve une nouvelle fois l’attention portée aux jeunes entreprises bretonnes en participant à la levée de fonds de 8 millions €, grâce au fonds "Ecotechnologies".

Basée à Quimper, Sabella est, faut-il le rappeler, à l’origine de la première hydrolienne immergée (2008). C’est aussi Sabella qui développe depuis l’an passé la turbine dans le passage du Fromveur, entre l’Ile d’Ouessant et l’archipel de Molène et participe de ce fait au mix énergétique de ces îles ; une première en France !

A travers cette levée de fonds, la PME quimpéroise est en passe de déployer sa technologie à l’étranger ; ce qui est excellent en termes de retombées positives pour le territoire breton et pour la reconnaissance du savoir-faire de notre filière des Énergies Marines Renouvelables.

 

Levée de fonds de 8 M€ pour SABELLA

Bpifrance, des actions ambitieuses en direction des entreprises des filières des énergies renouvelables

Blog de F. MARC : Viser l’autonomie énergétique des 5 îles finistériennes

29/11/2016

Fillon et l’Economie : plutôt Trump, Reagan ou Thatcher ?

De nombreux commentaires sont aujourd’hui faits sur le programme de Fillon en matière économique. Pour faire la lumière sur la nature des choix budgétaires portés par le candidat Fillon, je conseille cet article de Patrick Artus, chef économiste de la banque Natixis (voir l'article).

Y est décryptée la politique expansionniste voulue par Fillon, avec des baisses d'impôts non financées, et une grande flexibilité du marché du travail.

Nouvel Ob 24.11.16.jpg

28/11/2016

Les socialistes finistériens évoquent le bilan positif du quinquennat

françois marc,sénateur françois marc,marion maury finetti,parti socialiste,présidentielles 2017,manuel valls,françois hollande,croissance,emploi,modèle social,commision des finances,commission des affaires européennes,entreprises,programme,bilan,quinquennatCe samedi 26 novembre 2016, les socialistes finistériens étaient conviés à venir débattre avec les parlementaires des nombreuses avancées du travail législatif sur les textes de loi votés depuis 2012.

Trois thèmes ont été plus particulièrement développés lors de cette journée : Économie et finances, jeunesse et éducation, évolutions de la société.

A l’heure où les conservateurs de droite s’efforcent de privilégier le retour à un modèle figé et inégalitaire de la société française, il était pertinent de soumettre à l’évaluation des forces militantes les très importants chantiers de réformes qui ont été conduits durant ce quinquennat. Le fait est que le travail de pédagogie a parfois été insuffisant ces dernières années et de nombreux militants ont eux-mêmes été parfois surpris de l’ampleur et du nombre des réformes engagées dans le sens de plus de justice et de solidarité.

Les socialistes finistériens ont convenu que cette œuvre législative a permis de disposer d’un socle solide en vue de la mise sur pied d’un projet bien ciblé pour les échéances à venir.

Pour l'avenir, il me semble important que ce socle législatif et donc le bilan du quinquennat puissent être portés collectivement par tous ceux qui ont contribué à leur réalisation depuis 2012.

On ne soulignera d’ailleurs jamais assez l’importance du travail collectif et de l’esprit d’équipe pour que, demain comme hier, la "gauche de gouvernement" puisse soumettre aux français un projet ambitieux et validé de façon démocratique ainsi qu’une candidature légitimée collectivement.

françois marc,sénateur françois marc,marion maury finetti,parti socialiste,présidentielles 2017,manuel valls,françois hollande,croissance,emploi,modèle social,commision des finances,commission des affaires européennes,entreprises,programme,bilan,quinquennat

Crédit photo : PS29