Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/09/2016

Hollande à Wagram : le grand discours qu’on attendait…

20160414PHOWWW00512.jpgL’intervention de François Hollande le 8 septembre salle Wagram a été particulièrement remarquée. Déjà le 3 mai 2016 au théâtre du rond-point à Paris, son intervention d’une heure et demie, avait pu rassurer sur sa très bonne maîtrise des dossiers nationaux et internationaux… Mais ce 8 septembre, les commentateurs politiques, d’habitude si prompts à dégainer dans un registre systématiquement critique, sont amenés à reconnaitre que François Hollande s’est révélé très bon et très affuté dans une intervention qu’il avait écrite lui-même durant la nuit précédente dans l’avion qui le ramenait d’Asie (Chine puis Vietnam).

Laurent Joffrin, éditorialiste à Libération et régulièrement critique lui-aussi ces dernières années, indique ainsi ce matin que : « F. Hollande vient de prononcer un de ses meilleurs discours du quinquennat. Très au-dessus en tout cas des déclarations de candidature qui ont fait florès depuis la fin de l’été ».

A un moment où l’on réfléchit au choix des meilleurs postulants pour la présidence durant les 5 prochaines années, l’enseignement à tirer me parait des plus clairs :

  • - Ou bien l’on considère comme certains que « la gauche c’est mieux quand on est dans l’opposition » et on se trouve dès lors réduit à se résigner à une multitude de candidatures dites « de témoignage » certes généreuses dans les idées émises mais au final inévitablement écartées des leviers de commande du pays ;
  • - Ou bien l’on continue à privilégier une volonté de transformation sociale et à s’inscrire dans une démarche de gouvernement permettant, ici et maintenant, de répondre utilement aux attentes de nos concitoyens.

Si, comme je le préconise, on retient cette seconde vision des choses, et que l’on se soucie de se donner un capitaine de route pour conduire avec détermination le quinquennat à venir, il m’apparait que F. Hollande est incontestablement aujourd’hui le plus capé à gauche pour prolonger utilement l’œuvre engagée, porter un projet global qui donne toute sa place à la solidarité et pour préserver les bases d’une démocratie française apaisée.

Écrire un commentaire