Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2017

7 mai 2017 : soulagement, inquiétude, espoir

index.jpg

Communiqué de presse du sénateur François MARC (07.05.17)

Soulagement

  1. E. MACRON, porteur des valeurs républicaines fondamentales, est élu au détriment de la candidate du FN, porteuse de valeurs de repli et de "chacun pour soi".

Face aux angoisses d’un monde en ébullition, la France reste porteuse, grâce au président élu, d’un message généreux de liberté, égalité, fraternité. Ouf !

Inquiétude

Avec un score de 35%, soit le double du score réalisé à la présidentielle de 2002 par le candidat du Front national, l’extrême droite réalise en France une montée en puissance terriblement inquiétante. Mais au-delà du score, ce qui inquiète le plus c’est le quasi-renoncement de certaines forces démocratiques, notamment à gauche, face à l’affirmation sans retenue de "valeurs de haine". Ce 2ond tour des Présidentielles a, hélas, conduit au constat d’une dégénérescence du combat anti-fasciste unitaire et déterminé qui avait mobilisé la gauche française depuis 1945.

Espoir

En mettant en avant un programme bâti autour du respect des valeurs démocratiques, le Président MACRON a fait des annonces prometteuses sur des sujets majeurs habituellement jugés prioritaires par les sociaux-démocrates :

  • - Solidarités préservées, voire renforcées ;
  • - Actions ambitieuses pour la jeunesse ;
  • - Indispensable compétitivité de l’Économie française ;
  • - Affirmation d’une démarche d’ouverture à l’Europe et au monde.

Des questions politiques restent bien sûr posées, en particulier quant aux actions qui seront conduites pour renforcer l’égalité entre citoyens et collectivités.

Pour faire de ce quinquennat un quinquennat utile, il me parait  dans ces conditions souhaitable que des concertations soient engagées entre forces sociaux-démocrates organisées afin de bâtir au plus vite une plate-forme programmatique de synthèse. A cette fin, l’exigence d’un vrai travail collectif devra être réhabilitée au détriment du chacun pour soi, de l’esprit de boutique ou de l’addiction à la fronde.

Ayons à l’esprit que si ce quinquennat n’était pas une réussite et révélait un climat politique dégradé, tout particulièrement au sein du camp des démocrates, la sanction risquerait d’être lourde en 2022 avec une porte largement ouverte à l’extrême droite.

Écrire un commentaire