Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02/06/2017

A quel jeu suicidaire joue Donal Trump ?

hemisphère-nord-temperature-an-0.jpgVoilà qui est officiel, Donal Trump se pose comme adversaire politique au climat. Hier le président américain a décidé de retirer son pays de l'accord de Paris sur le climat. Qu’une grande puissance comme les États-Unis, un des plus gros pollueurs dans le monde, s’oppose à la transition vers les énergies propres relève du suicidaire. Monsieur Trump sait-il que d’ici 2100, les villes très peuplées connaitront une hausse des températures de huit degrés (étude publiée dans la revue Nature Climate Change) si rien n’est fait ? Année après année, le réchauffement climatique impacte notre société de plus en plus violemment. Plus de 100 millions de personnes basculeront dans l’extrême pauvreté si les objectifs de réduction des gaz à effets de serre ne sont pas tenus (rapport 2015 de la Banque mondiale) ; des "records mondiaux" du nombre de victimes dues à des catastrophes naturelles sont aujourd’hui atteints (chiffres officiels de la mortalité liée aux phénomènes météorologiques extrêmes, publiés par l’Organisation Météorologique Mondiale) ; des millions de réfugiés climatiques d’ici quelques décennies dans le monde (rapport 2012 de l’Onu).

Mais à quel jeu joue Donal Trump ?

4080557765_2276f9aeab_z.jpg

Les 10 conséquences concrètes du réchauffement climatique

Écrire un commentaire